rencontre lennon guevara Homoparentalité : un spot vidéo pour vaincre les préjugés

L’association SOS Homophobie a créé et diffusé un clip pour casser les idées reçues sur l’homoparentalité, alors que l’ouverture de la PMA pour toutes fait débat. La vidéo.

Homoparentalité : un spot vidéo pour vaincre les préjugés © istock

rencontre rabat agdal

rencontres parlementaires sur l urbanisme durable “paruvendu 33 rencontre Et si on donnait à tout le monde le droit d’être un bon parent ?” Telle est la question mise en avant par la nouvelle campagne de sensibilisation à la jerencontre gratuit pour toutes, lancée ce 11 octobre par l’association SOS Homophobie, alors que le projet de loi sur ce sujet sera examiné en fin d’année.

centre de rencontre atb La vidéo se veut courte et percutante. Elle montre une mère avec son fils, lors de différentes situations du quotidien, et à travers le regard du second parent, dont on ignore le sexe jusqu’à la toute fin. Le fil conducteur porte sur un questionnement simple, et pourtant pas si évident : “C’est quoi être un bon parent ?”. “Celui qui gère les tâches administratives”, ou “celui qui s’occupe des tâches ménagères” ?

rencontre femmes hy eres Toutes les tâches attribuées traditionnellement à l’homme ou à la femme y passent, du travail à l’amusement, du fait de faire faire les devoirs à jouer avec l’enfant, du fait de gronder au fait de réconforter…

rencontres eure et loir Jusqu’à ce que la photo de famille finale révèle querencontres girondines lanton le second parent, que l’on aurait pu imaginer comme étant un homme, est une femme. Et si on donnait à tout le monde le droit d’être un bon parent ? PMA, l’égalité n’attend pas”, conclut la voix off.

badoo rencontres hommes perpignan Le but est de “montrer qu'être parent est universel, que cela fnac rencontre paris dépasse les notions de genre et d'orientation sexuelle”, a souligné Joël Deumier, président de SOS Homophobie, auprès du Huffington Post. Une campagne qui vise en outre à rencontre kurt blaine éviter de “rencontrer mami wata revivre la déferlante de haine qu'on a vécue en 2012-2013 contre les couples homosexuels et les familles homoparentales”, a ajouté le président de l’association.

match com rencontre homme femme Notons que France Info a de son côté publié une tribune en faveur de la dessins de prostituées, signée par plusieurs personnalités publiques et associations. Parmi elles, la journaliste et présentatrice du Journal télévisé d’Arte, Marie Labory. Elle a témoigné en vidéo, en regrettant que les médias ne donnent pas plus la parole aux familles homoparentales, aux couples de femmes et aux femmes célibataires, que la PMA pour toutes concerne directement.

rencontre a las vegas  Source : rencontres lesbiennes vaud

photos prostituees rue À lire aussi

poeme sur la rencontre virtuelle prostituee dans le tarn Auteur : Hélène Bour